dysonSir James Dyson estime que le projet favorise les fabricants plutôt que les utilisateurs. 

Lors d’un précédent article, nous vous présentions la nouvelle étiquette énergie dédiée aux aspirateurs. Cette étiquette évalue de A à G la performance énergétique des appareils « Aspirateurs ».

etiquette_energie_aspirateur_2

Aujourd’hui, Dyson dépose un recours devant le Tribunal de l’Union Européenne pour contester cette nouvelle étiquette énergie.

Dyson dénonce plusieurs incohérences qui ne reflètent pas de l’utilisation réaliste d’un aspirateurs :

  • Les tests de consommation énergétique des appareils sont réalisés « à vide » ; hors le fabricant pointe le fait que l’efficacité des appareils diminuent avec le remplissage en poussière.
  • L’étiquette énergie ne prend pas en compte l’utilisation de consommables, qui reflètent un coût inhérent à l’utilisation de l’appareil.

James Dyson commente cette action :

«L’étiquette énergie aurait pu inciter les fabricants à concevoir des aspirateurs performants consommant peu d’énergie. Malheureusement, dans sa forme actuelle, elle induira les utilisateurs en erreur en exagérant l’efficacité énergétique de technologies désuètes qui baissent en performance en cours d’utilisation à la maison. Elle ignore également l’impact des consommables, à la fois sur la planète et sur nos portefeuilles ».

Bien entendu, il ne vous aura pas échappé que ces revendications vont également dans le sens des « plus produits » vantés par Dyson.

Source : Dyson