Chaque nouvelle version de la plateforme web HopMedia portera désormais le nom d’un cocktail, dont la première lettre suivra l’ordre alphabétique :

  • 1.0 : Acapulco
  • 2.0 : Bloody Mary
  • 2.1 : Cosmopolitan
  • 2.2 : Daïquiri, etc.
HopMedia.png
Nicolas Nobre
Nicolas Nobre
Chef de projet HopMedia

Pourquoi ces noms de cocktails ?

Notre équipe compare souvent les indicateurs environnementaux à des “ingrédients”. En les combinant entre eux, HopMedia révèle tout leur potentiel.

Nicolas Nobre, développeur “back-end” chez Hop-Cube et chef de projet HopMedia, détaille les capacités fonctionnelles d’HopMedia : 2.1 et 2.2.

“La plateforme HopMedia, conçue pour industrialiser la collecte, l’analyse et la publication d’indicateurs environnementaux, évolue régulièrement. Cet été, nous avons renforcé des fonctionnalités inhérentes à HopMedia. La gestion de sites et l’historisation deviennent encore plus performantes.

La gestion de sites

La gestion des sites, qu’ils soient physiques (des chantiers, un siège d’entreprise et ses filiales, etc.) ou virtuels (des zones géographiques préalablement définies, des regroupements de villes, etc.), internes (des collaborateurs par exemple), ou externes (des prestataires de services, des partenaires, etc.) permet une analyse de données particulièrement fine et détaillée des informations traitées.

Les utilisateurs peuvent ainsi consulter les résultats de leurs sites à tous les niveaux, en fonction de l’arborescence établie.

Une entreprise spécialisée qui gère plusieurs bâtiments par exemple, a ainsi accès via un dashboard détaillé, aux résultats par bâtiment, qu’elle peut administrer très simplement grâce à la technologie dite des “bulles” propre à Hop-Cube.

Arborescence des sites

L’arborescence des sites

L’historisation

Comme son nom l’indique, l’historisation simplifie la traçabilité des indicateurs relevés, la détection d’anomalies (par rapport au relevé précédent), le suivi de l’évolution des informations collectées et des calculs réalisés.

Combinée à la gestion de sites, l’historisation rend la gestion et l’analyse des données environnementales particulièrement puissante.

Cette technologie se renforce également pour traiter et analyser au mieux l’immense volume de données générées par les objets connectés.