logo unifaBertrand Dermarne, Directeur Technique de l’union nationale des industries françaises de l’ameublement (UNIFA) prend la parole à propos de la publication de la durée de vie sur les produits d’ameublement, en réaction au projet de loi pour la Transition Énergétique pour la Croissance Verte.

L’article 19 du Projet de loi TECV pointe l’obligation d’affichage de la durée de vie sur les produits dont le prix (« la valeur ») est supérieure à un certain seuil (« 30% du salaire minimum de croissance »).

Pourquoi la durée de vie impacte-t-elle l’affichage environnemental de l’ameublement ?

La durée de vie (e.g. la durée pendant laquelle le produit remplit entièrement sa fonction) est un paramètre essentiel du calcul de l’empreinte environnementale d’un produit. En effet, par exemple, un produit dont l’utilisation se fera sur 3 ans aura une empreinte environnementale supérieure à un produit dont la durée de vie sera de 6 ans.

La diffusion de cette information présuppose l’établissement d’une norme de calcul de la durée de vie, qui, aujourd’hui, n’existe pas ou n’est pas reconnue par l’ensemble des professionnels de l’ameublement.

En 2011, L’UNIFA avait pris position contre la publication de la durée de vie des produits lors des travaux sur l’affichage environnemental des produits.

Plus d’informations sur l’article de Bertrand Demarne.

Lire le projet de loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte