Description du projet

REVUE DE PRESSE 

BIM, Open Data, Big Data… le bâtiment connecté submergé de données

Le journaliste Grégoire Noble a assisté aux échanges entre Thomas Albisser, CEO d’Hop-Cube, Marc de Nomazy, directeur Maîtrise d’Ouvrage et HSE chez TELMMA et Adrien Sanchez, responsable du pôle Ingénierie Environnementale et Energétique de Bouygues Bâtiment IDF sur le bâtiment connecté et ses enjeux.

Logo_Batiactu

  • batiactu.com
  • 10 décembre 2015
  • Par Grégoire Noble

La transition numérique du secteur de la construction se traduit par une multiplication des sources d’informations relatives aux bâtiments et à leur exploitation. Quel sera l’impact de cette connectivité ? Eléments de réponse avec Hop-Cube, Bouygues Construction et Telmma.

Thomas AlbisserThomas Albisser, co-fondateur de Hop-Cube, société qui développe des outils informatiques liés au Big Data, précise : « La récolte de données est facilitée dans les immeubles neufs, équipés de capteurs, mais elle est compliquée dans le bâti existant. De plus, ces bâtiments connectés sont finalement isolés les uns des autres : qu’en est-il de la mise en réseau pour avoir une vision à l’échelle du quartier ou de la ville ?« . Le traitement d’une grande quantité de données s’avère être compliqué et chronophage.

Marc de NomazyMarc de Nomazy, directeur maîtrise d’ouvrage et HSE chez le property manager Telmma, explique : « Après les GTC, la nouvelle étape est celle du Big Data, avec des relevés toutes les 10 secondes de données, afin d’optimiser l’exploitation des bâtiments. Demain, ce sera l’interconnexion des données issues des lots techniques avec celles issues des matériaux eux-mêmes, qu’ils soient à changement de phase ou qu’ils emmagasinent de l’énergie. Et elles seront croisées aux données d’usage ».

Adrien SanchezPour autant, le bâtiment connecté est une étape importante dans l’histoire de la construction. « C’est une demande du marché à laquelle nous répondons« , affirme Adrien Sanchez, responsable du pôle Ingénierie Environnement chez Bouygues Bâtiment Île-de-France Construction privée. « Cela change la façon de construire : le BIM emploie chez nous quatre personnes à plein temps sur un effectif de 700. Toutefois, il faut faire attention à l’effet gadget du bâtiment connecté mais arriver à créer de la valeur« .

 

Lire l’article dans son intégralité

 

Article BatiActu

Source : batiactu.com