Description du projet

Revue de presse / 5 mars 2010

logo-greennewstechno

 

greennewstechno est une lettre destinées aux professionnels du développement durable

Lettre n°47

« Hop3 (prononcer Hop-Cube), troisième sélectionné dans les « cleantech » est une start-up française créée en avril 2009 avec l’idée d’offrir aux sites commerçants en ligne un outil de notation environnemental pour chacun de leurs produits en vente. L’innovation repose sur le couplage d’une méthodologie pour le choix des indicateurs (consommation d’énergie rapportée à la taille de l’appareil, sa consommation d’eau, comparé au niveau du marché, etc.) avec un développement informatique avancé, à savoir le développement de l’algorithme de calcul mais surtout son alimentation automatique avec certaines sources de données en ligne. L’intérêt de l’approche est donc son fonctionnement autonome (mises à jour régulières) et son caractère dynamique.

En tenant compte des autres offres du marché disponible, la notation peut varier dans l’année (passer de 6 à 5 parce qu’une série de nouvelles offres font mieux).En outre, la notation fournie est une pondération de la valeur absolue affichée par les constructeurs (ex : 1 kWh par cycle de lavage est plus ou moins bon selon qu’on lave 4 ou 8 kg dans ce même cycle…). Pour l’instant, l’entreprise a développé l’algorithme pour l’électroménager et travaille sur les notations pour les appareils multimédia (écran TV et moniteurs, imprimantes…). La notation se base encore sur des critères très simples (énergie, consommation d’eau…) mais doit s’élargir sur la part de matière recyclée, la distance de transport ou d’autres critères plus approfondis, sous réserve de pouvoir automatiser leur acquisition par le système Hopscore.La jeune entreprise souhaite maintenant lever des fonds pour soutenir son développement commercial et technique : 500 k€ d’ici septembre dans une première phase. L’un des objectifs, outre d’élargir les gammes de produits notés, est de développer de nouvelles briques techniques pour aller chercher des données complémentaires sur les produits pouvant compléter la notation environnementale chiffrée. Hop3 (prononcer Hop-Cube), troisième sélectionné dans les « cleantech » est une start-up française créée en avril 2009 avec l’idée d’offrir aux sites commerçants en ligne un outil de nota- tion environnemental pour chacun de leurs produits en vente.

L’innovation repose sur le couplage d’une méthodologie pour le choix des indicateurs (consommation d’énergie rapportée à la taille de l’appareil, sa consommation d’eau, comparé au niveau du marché, etc.) avec un développement informatique avancé, à savoir le développement de l’algorithme de calcul mais sur- tout son alimentation automatique avec certaines sources de données en ligne.

L’intérêt de l’approche est donc son fonctionnement autonome (mises à jour régulières) et son caractère dynamique. En tenant compte des autres offres du marché dispo- nible, la notation peut varier dans l’année (passer de 6 à 5 parce qu’une série de nouvelles offres font mieux).

En outre, la notation fournie est une pondération de la valeur absolue affichée par les constructeurs (ex : 1 kWh par cycle de lavage est plus ou moins bon selon qu’on lave 4 ou 8 kg dans ce même cycle…). Pour l’instant, l’entreprise a développé l’algorithme pour l’électroménager et travaille sur les notations pour les appareils multimédia (écran TV et moniteurs, imprimantes…). La notation se base encore sur des critères très simples (énergie, consommation d’eau…) mais doit s’élargir sur la part de matière recyclée, la distance de transport ou d’autres critères plus approfondis, sous réserve de pouvoir automatiser leur acquisition par le système Hopscore.

La jeune entreprise souhaite maintenant lever des fonds pour soutenir son développement commercial et technique : 500 k€ d’ici septembre dans une première phase. L’un des objectifs, outre d’élargir les gammes de produits notés, est de développer de nouvelles briques techniques pour aller chercher des données complémentaires sur les produits pouvant compléter la notation environnementale chiffrée. »